Make your own free website on Tripod.com

MEMRI

Annonce n° 38

 

MEMRI présente un documentaire en ligne sur le 11 septembre

 

Cinq ans plus tard : Réactions arabes et iraniennes au 11 septembre

 

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, l'Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI) a suivi, traduit et enregistré les propos des médias arabes et iraniens relatifs aux attentats du 11 septembre. Ceux-ci incluent des théories de complot formulées par d'éminents journalistes, universitaires, dignitaires religieux, et même par des membres de gouvernements arabes, sur ce qui est "vraiment arrivé".

 

En commémoration des cinq ans des attentats du 11 septembre, MEMRI a sorti un film et un livre sur le phénomène des théories de complot relatives au 11 septembre dans les médias arabes et iraniens.

 

Un nouveau site a été créé à cet effet : www.memrifilms.org

 

Ce documentaire de MEMRI Films sur les réactions arabes et iraniennes aux événements du 11 septembre inclut des séquences de diverses chaînes satellite du Moyen-Orient. Il a été réalisé en collaboration avec Interface Media Group et avec la participation du célèbre acteur américain Ron Silver.

 

Pour voir le film intégral (43 mn.), cliquer sur : http://switch3.castup.net/cunet/gm.asp?ClipMediaID=233961&ak=null

 

Pour voir la 1ère partie (15 mn.), cliquer sur : http://switch3.castup.net/cunet/gm.asp?ClipMediaID=233964&ak=null

 

Pour voir la 2ème partie (17 mn.), cliquer sur : http://switch3.castup.net/cunet/gm.asp?ClipMediaID=233957&ak=null

 

Pour voir la 3ème partie (11 mn.), cliquer sur : http://switch3.castup.net/cunet/gm.asp?ClipMediaID=233952&ak=null

 

L'ouvrage, parfaitement référencié, est actuellement disponible en format PDF (en anglais). Il comprend une compilation d'articles et d'éditoriaux tirés de la presse arabe et iranienne, ainsi que des transcriptions de programmes télévisés.

 

Pour télécharger l'ouvrage en format PDF, entrer sur le site : http://memrifilms.org/

 

"Nouveau mythe antisémite dans les médias du Moyen-Orient : les attentats du 11 septembre ont été perpétrés par les Juifs", le 10 septembre 2002 (archives de www.memri.org)

 

Voici une traduction française de la préface de Tom Lantos, membre du Congrès américain :

 

"L'un des événements les plus choquants et les plus bouleversants de ces dernières décennies est l'émergence d'un antisémitisme virulent, rappelant l'antisémitisme européen du siècle dernier, dans le monde arabe. En tant que survivant de l'Holocauste, je suis particulièrement attristé – et même écoeuré – par ce phénomène, vu qu'il intervient à une époque où l'antisémitisme en Europe est globalement en déclin. Il est tragique que le monde arabe, qui n'a guère adopté le modèle des institutions démocratiques et les libertés européennes, n'ait importé que ce que l'Europe avait de pire à offrir.

 

En 1986, le spécialiste du Moyen-Orient Bernard Lewis écrivait que l'antisémitisme arabe contemporain est une réaction à l'humiliation des Arabes face aux défaites militaires récurrentes imposées par Israël, défaites d'autant plus douloureuses qu'elles étaient assenées par un peuple, le peuple juif, longtemps considéré comme inférieur.

 

D'après Bernard Lewis, les Juifs étaient considérés dans le monde arabe comme rien de plus qu' "une minorité tolérée, et… en devenant des conquérants et des dirigeants, les Juifs avaient perverti l'ordre divin." (1) Quelle que soit sa cause, le fait est que le cancer de l'antisémitisme s'est répandu à travers le monde arabe. Les Juifs, en tant qu'Israéliens ou simplement en tant que Juifs, sont quotidiennement diabolisés dans la presse arabe, les médias électroniques, les manuels scolaires, souvent au moyen d'odieuses illustrations et caricatures "politiques" dignes des pires illustrations de Die Sturmer de Julius Streicher. En effet, les représentations de style nazi et les théories de complot abondent dans le monde arabe ; tous les maux du monde sont attribués aux "Juifs". Ainsi que l'a récemment relevé le New York Times, "dans n'importe quel hôtel cinq étoiles de la Jordanie à l'Iran, vous pourrez acheter le tristement célèbre faux qu'est Le Protocole des Sages de Sion. Prenez un journal dans n'importe quelle partie du monde arabe : vous y verrez régulièrement une croix gammée en surimpression sur un drapeau israélien." (2)

 

Ce phénomène, qui va en empirant, complique prodigieusement [la résolution du] conflit israélo-arabe, en introduisant un élément de racisme et une dimension religieuse à un problème politique déjà fort complexe. En outre, par un renversement des plus pervers, le Moyen-Orient pourrait bien être en train d'exporter en Europe l'antisémitisme qu'il y a d'abord trouvé. Depuis la dernière série de violences arabes visant Israël, qui a débuté en septembre 2000, des milliers d'incidents antisémites ont été rapportés en Europe, et plus particulièrement en France.

 

Certaines des manifestations d'antisémitisme arabe les plus inquiétantes ont eu lieu après les attentats du 11 septembre, ainsi que le montre cette importante publication. La réaction des médias arabes à l'horreur du 11 septembre contient tous les éléments de la diffamation de style nazi, et en particulier l'élément du complot juif.

 

A tel endroit, nous trouvons les propos aujourd'hui célèbres qui imputent les attentats du 11 septembre au Mossad ; nous lisons que 4 000 employés juifs, avertis à l'avance, ne se seraient pas rendus au travail au World Trade Center ce jour-là, que les Juifs auraient exploité leur connaissance anticipée de la tragédie sur le marché de la bourse. Nous remarquons un sentiment d'infériorité culturelle choquant de la part des commentateurs arabes ; ces derniers "prouvent" la complicité des Juifs en affirmant que "seuls les Juifs sont capables de planifier un tel incident, vu que celui-ci a été préparé avec une précision dont Oussama Ben Laden, toute autre organisation islamique ou service de renseignements sont incapables." Et nous apprenons quel effroyable châtiment, de type nazi, un ouléma égyptien souhaite aux Juifs d'Amérique.

 

Mais ce qui est présenté dans les pages suivantes reflète aussi une triste réalité : d'abord l'incapacité du monde arabe à accepter le fait que les Arabes aient planifié et perpétré un tel incident et leur incapacité à réfléchir de façon constructive au pourquoi et au comment des événements. Telle est la fonction classique de l'antisémitisme : imputer aux Juifs les problèmes dont on est soi-même responsable.

 

Je suis plein d'admiration pour le travail accompli par MEMRI avec la compilation contenue dans ce livre et, de façon plus générale, pour les efforts déployés dans le but de dénoncer l'antisémitisme arabe. Jusqu'à ce que MEMRI entreprenne la tâche de passer en revue et de traduire les articles de la presse arabe, les Etats-Unis n'avaient que peu conscience de l'existence d'un tel problème. Grâce à MEMRI, cet inquiétant phénomène a été démasqué et de nombreux écrivains américains se sont penchés dessus.

 

Pour ne citer qu'un exemple : une récente série d'articles parus dans un journal saoudien reprend à son compte les anciennes accusations diffamatoires contre les Juifs, selon lesquelles les Juifs utilisent du sang humain (le sang de non Juifs, bien entendu) pour préparer les pâtisseries de leurs festivités religieuses. MEMRI a traduit et diffusé ces articles, qui ont engendré un sentiment général d'outrage, manifesté notamment dans un éditorial de Voice of America qui condamne l'antisémitisme arabe. Le résultat ? La surprise est que le directeur du journal a été gêné par cette dénonciation et s'est senti obligé de reconnaître publiquement que les accusations contenues dans les articles ne "se basent pas sur des faits scientifiques et historiques" - une rare victoire de la vérité dans le monde arabe. On ne peut qu'espérer que la diffusion, gênante pour les médias arabes, de leurs provocations basées sur des préjugés, aura plus souvent un effet salutaire.

 

Je félicite MEMRI pour son travail pionnier qui a porté l'antisémitisme arabe à l'attention de tous, et je vous recommande la lecture de ce bon livre. Pour les profanes, les diplomates, les spécialistes du Moyen-Orient et de la résolution du conflit, cet ouvrage met en lumière, comme peu d'autres l'ont fait, l'un des phénomènes les plus préoccupants de notre temps : l'infiltration de l'antisémitisme dans la culture arabe."

 

Pour télécharger le livre en format PDF ou le télécharger en format HTLM, cliquer sur http://memri.org/bin/articles.cgi?Page=archives&Area=sr&ID=SR00802.

 

 

[1] Lewis, Bernard, Semites and Anti-Semites: An Inquiry into Conflict and Prejudice (W.W. Norton & Company, New York/Londres, 1986), pp. 239-240.

[2] The New York Times, 27 avril 2002, "Anti-Semitism is Deepening Among Muslims: Hateful Images of Jews Are Imbedded in Islamic Popular Culture" (by Susan Sachs), pp. A19, A21.

 

Seul un petit nombre de dépêches vous sont envoyées. Pour consulter l'intégralité des dépêches de MEMRI en français, visiter le site www.memri.org/french et ses archives.

 

Veuillez adresser vos emails à memri@memrieurope.org

 

Le MEMRI détient les droits d'auteur sur toutes ses traductions. Celles-ci ne peuvent être citées qu'avec mention de la source.

  

 Retour à la page - Les Amis d'Israël

Cliquez ici